1

Vous, je ne sais pas, mais moi y a des jours où mes titres me mettent un peu la honte. Je ne suis pas certaine que John Irving appréciera que j'emprunte et détourne le titre de son très beau "Liberté pour les ours", mais en même temps si il venait à râler je serais super fière de savoir qu'il lit mon blog !

Pour tout vous expliquer ce petit ensemble est destiné au dernier rejeton de mon amie Véro qui porte le doux prénom de Martin. Et comme Martin l'ourson est un héros de littérature jeunesse je me suis autorisée ce grand n'importe quoi. Bah, de toute façon je crois que vous êtes habitué(e)s à mes facéties épistolaires. Oui je précise, parce que "in real life" (irl qu'ils disent chez les geeks) je suis une fille normale, limite transparente. Lors d'une des dernières rencontres des blogueuses grenobloises une petite nouvelle m'a dit "oh ! je ne t'imaginais pas du tout comme ça". Je pense qu'elle s'attendait à me trouver avec des fleurs sur la tête voire des fêlures sur la tête comme viennent de l'écrire mes doigts en courant sur le clavier (si c'est pas un signe ça !). Non, non, je n'ai le toit qui ondule que sur mon blog.

Pour en revenir à ce petit ensemble en liberty, Véro est venue passer une après-midi avec nous lors de nos dernières vacances sur la côte atlantique et nous nous sommes vautrées dans les merveilles en liberty de la boutique Popie's du Cap Ferret, où tout est à tomber. Véro a acheté de belles chemises en liberty Mark turquoise pour ses deux aînés et je lui ai proposé de lui en faire une pour le bisounours, afin que les trois frères soient habillés de la même façon pour le mariage de leur oncle cet été. L'occasion pour moi de coudre une pièce entière en liberty alors que je m'étais contentée jusque là d'empiècements de blouses. Fallait pas gâcher ! Inutile de préciser que je me suis particulièrement appliquée pour coudre cette petite marinière (j'ai pris deux lexomyl avant et fait deux heures de yoga pour y aller détendue du bulbe au moment de la couture des manches).

Avec le petit patron "C'est dimanche" qui va bien, déjà utilisé, c'était total bonheur. Du coup j'ai fait les petits boutons du bloomer dans le même tissu et un petit bracelet (taillé dans le biais avec un petit bouton en nacre cousu en son centre) que Véro pourra porter le jour du mariage, histoire qu'on puisse tout de suite l'identifier comme la maman des 3 tamagotchis. J'en voudrais le même (de bracelet hein, parce que les bébés je préfère que ce soient mes copines qui les fassent, parce qu'en 5 heures de couture l'affaire est pliée et que je ne me tape ni les nuits ni les maladies infantiles).

1

Je n'oublie pas les "petits plaisirs du mois" mais pour avoir le plaisir de vous lire deux fois ne pas vous embêter avec un trop long billet je reviendrai mercredi pour faire le point sur ce mois de juin. D'acc ?

Sur ces propos totalement nombrilistes, vous pouvez éteindre votre ordinateur et reprendre une activité normale.

Patrons "Galway" et "Séville" de "C'est dimanche". Liberty Mark turquoise, passepoil maison en popeline rouge et voile de coton turquoise de chez Indigotex, tissu vert d'eau du bloomer acheté par Véro, bouton en liberty maison et boutons façon cuir bleu marine de mon stock.