Hum ... ça ne se fait pas d'annoncer son bloguiversaire un dimanche soir à 20h, à moins de songer à un suicide blogosphérique.

Mais ... hum ... difficile de passer sous silence cet évènement de la plus haute importance, avec les nouvelles fonctionnalités de canalblog. Mon anniversaire est annoncé en page d'accueil. L'occasion de m'apercevoir qu'étant indiquée en tête de liste avec mention de mon âge blogueur, je ne peux plus vous faire croire que je suis née de la dernière pluie.

M'enfin, monsieur Canalblog ! Vous pourriez songer à nous traiter comme des stars et ne pas révèler notre âge ! Et puis appelez-moi Mademoiselle, s'il vous plaît ! Ou je passe chez Blogger !

Moi qui voulais passer inaperçue c'est la lose totale. Inutile de vous faire croire que je vais organiser un petit jeu, la gagnante du dernier attend toujours son cadeau. Je me noie et vous en êtes témoins. No comment !

J'écris toujours pourtant. Tous les jours, même. Mais chez les fées. Et d'ailleurs si je vous manque, sachez que vous pouvez aussi commenter là-bas ça me fera vraiment plaisir.

Le temps passe tellement vite que pour ne rien râter je me suis acheté un petit agenda que j'ai recouvert d'un protège agenda home made dans cette si jolie toile enduite offerte par une amie très chère.

Mais comme canalblog a décidé d'être désagréable jusqu'au bout (à croire qu'il a ses ragnagnas) impossible de charger une seule photo. Comme si ça ne lui suffisait pas d'avoir donné mon âge en pâture au monde entier. C'est ça, dîtes tout de suite qu'elles sont moches et que mes lecteurs ne perdent pas grand chose !!!

 C'est ma mort blogosphérique que vous voulez, ou bien ? Un billet un dimanche soir sans photo, autant décider d'emménager dans les twins tower de New-York le 11 septembre 2001.

Et mon cadeau il est où ? Moi qui vous engraisse depuis 6 ans avec toutes les pubs drôlissimes que vous collez à la fin de mes billets, vous auriez pu ne pas arriver les mains vides. Ils ne vous ont pas élevés vos parents ? Enfin bon ça ira pour cette fois parce que je sais que vous venez de changer de famille, mais ne recommencez pas. Tiens là, je parie que vous allez me coller une pub pour les pompes "funestes".

Sur ces propos nombrilistes, et après m'avoir claqué la bise pour mes sizans, vous pouvez éteindre votre ordinateur et reprendre une activité normale.